Des hortensias, des religieuses au café et des bigoudis. Aujourd’hui, il fallait que je vous parle de ma Mamie Simone. Une grand-mère à l’ancienne, qui n’a jamais porté un pantalon, ni même conduit une voiture. Et qui grinçait des dents quand la baguette était à l’envers sur la table (“ça va faire pleurer le petit Jésus”).

Vacances, weekends, jours fériés. Son HLM à Châtillon-sur-Loire, c’était ma deuxième maison. A peine arrivée, je lui montrais fièrement mon bulletin de notes. Ou les photos de mon dernier gala de danse. Et puis on avait nos petits rituels. Comme les soirs où il y avait la Carte aux Trésors ou Intervilles à la télé, quand on boulotait des Lutti dans le canapé en donnant des “tops à la vachette” !

J’aurais pu vous raconter alzheimer. Les midis où elle attendait mon Papy pour manger, lui qui est parti il y a si longtemps déjà. Mais je préfère vous parler de mes souvenirs plutôt que de ses absences. 

 

5 CHOSES QUE MA GRAND-MERE M’A APPRISES

  • ME SENTIR SPECIALE

« Ooh c’est pas vrai ?! ». Un 10/10 en poésie ou une dent de lait qui est tombée, c’était sa façon à elle de me montrer qu’elle était fière de moi. Avec Mamie, il n’y avait pas de petit exploit.

Ma seule présence chez elle pendant les vacances était l’événement du moment. J’étais à peine arrivée, qu’elle enfilait son gilet bleu marine, attrapait son panier en osier, pshitait un voile de laque sur sa mise en plis, et on filait à la supérette. Parce qu’aller à Stoc, c’était bien plus qu’une histoire de frigo à remplir. C’était montrer à toutes ses copines que j’étais bien arrivée. “C’est Lucie, ma petite fille. Oh qu’est-ce que je suis contente qu’elle soit avec moi”. Une star à Châtillon-sur-Loire. Alors je prenais sur moi, et je bécotais toutes ces vieilles mamies. Pour lui faire plaisir.

  • IL N’Y A PAS DE PETIT TRESOR

Françoise Saget, Damart ou encore Blanche Porte. Les bijoux de ma grand-mère, c’était que du toc. Mais elle en prenait soin comme à des vrais. Soigneusement rangés dans des boîtes sur la commode dans sa chambre, elle pouvait passer l’après-midi à me les présenter un à un. C’était ses petits trésors à elle. 

  • LA GOURMANDISE

Des petits beurres, des sablés bretons ou des palmitos. Il y avait toujours un paquet ouvert sur la table pendant nos marathons Petits Chevaux. Ou Nain Jaune. Ou Jeu de l’Oie. Faut dire que ma Mamie, elle avait son armoire de stock alimentaire. Café, sucre et une dizaine de paquets de gâteaux d’avance. Des fois qu’une nouvelle guerre éclaterait.

  • NE PAS OUBLIER D’OU JE VIENS

Châtillon-sur-Loire. Le boulanger qui klaxonne le matin au bout de la rue pour qu’on vienne chercher notre baguette. Nos visites à Elise et Georgette, les soeurs de Mamie, qui vivaient sans électricité ni eau courante. Le comice agricole du mois de juillet.

  • LA GENEROSITE

Donner ce qu’on peut, même si on n’a pas grand chose. Ma Mamie était généreuse. Avec moi, quand elle me laissait toutes les fraises des bois de son jardin. Avec les autres, aussi. Dans son garage, il y avait toujours des sacs remplis de bouchons de bouteilles en plastique pour l’association les “Bouchons d’amour”. 

 

Et puis, il y a toutes ces petites choses qui te rendaient si drôle.

Quand tu pestais contre Catherine Laborde. Parce qu’elle t’énervait. Quand tu montais le son de ta radio au moment de la valise RTL. Quand tu me résumais les derniers épisodes des Feux de l’Amour. Quand tu disais “cocombres”, et pas “concombres”. Pour ne pas dire “concon”. Quand tu as appelé ta tapette à mouches Marceline. Quand tu me laissais des messages sans vraiment comprendre que tu étais sur mon répondeur. C’est quoi le numéro de ton répondeur Mamie ?

 

Ah oui au fait… Aujourd’hui, c’est la Fête des grand-mères.

10 Commentaires

  1. Merci ma Luce pour ce bel hommage à ta Mamie
    Je suis sûre qu’aujourd’hui encore elle est très fière de toi, de la jolie jeune femme que tu es devenue
    Tu es une belle personne comme elle
    Bisouuuuus

  2. Tellement joli cet article !
    Je reconnais certains traits de ma mamie aussi.
    Vraiment très bien écrit et belle fête à ta mamie aussi <3

    • Chez Daine Répondre

      Merci Mona, c’est le premier article aussi personnel que je publie sur le blog. Contente de voir qu’il t’ai plu 🙂

  3. Un magnifique article qui m’a mis les larmes aux yeux. Moi qui n’ait plus de grand-mère ça m’a rappelé aussi tellement de souvenirs. Merci à toi. Bonne journée 🙂

    • Chez Daine Répondre

      Je t’avoue que j’avais moi-même les larmes aux yeux en écrivant cet article. Ma Mamie a rejoint mon Papy tout en haut il y a quelques mois, et je souhaitais lui rendre hommage pour cette première fête des grand-mères sans elle.
      En lisant vos commentaires à tous, ici sur le blog ou sur Instagram, il semblerait que nous sommes nombreux à avoir connu cette mamie-là : douce, généreuse et tellement aimante. Si cet article a permis de faire remonter de jolis souvenirs, j’en suis ravie 🙂

  4. Que de souvenirs tu m’as fais pleurer… La mienne était pareil avec Catherine Laborde …. Elle n’avait jamais conduit ( ä part son silex comme elle disait) .. elle m’a donné beaucoup d’où peut être ce respect que j’ai pour les personnes âgées et que beaucoup de nos aînés ( entre 40 et 50 ans ) n’ont plus dans les supermarchés par exemple…
    Bel hommage

    • Chez Daine Répondre

      Je te rejoins sur la transmission du respect pour les personnes âgées… Dans chaque petite Mamie que je croise au quotidien, je vois un peu de ma Mamie à moi 🙂

  5. Jean François Répondre

    Super article bien construit qui fixe l’essentiel et rend hommage à cette Grand Mère produit de son époque avec ses habitudes et ses vérités mais qui avait les qualités de cœur de toutes les mamies… bravo encore

    • Chez Daine Répondre

      Merci pour ton message 🙂 Cet article n’a pas été évident à écrire, beaucoup de nostalgie de ces moments “simples” partagés avec elle. Mais il était important pour moi de lui rendre hommage ici 🙂

Ecrire un commentaire