Catégorie

LIFESTYLE

Catégorie

30 choses à faire avant 30 ans

Cette année, je vais avoir 30 ans. Ca veut dire quoi, 30 ans en 2018 ? Que je suis née l’année de la sortie de Et tu chantes, chantes, chantes, ce refrain qui te plaîtQu’à 6 ans, j’ai eu une carte de membre du Club Dorothée. A 8 ans, un tamagotchi. A 12 ans, un Nokia 3310. Et que je sais même ce qu’est un spirographe. 

Avoir 30 ans, c’est un cap il paraît. On nous dit qu’être trentenaire, c’est devenir un adulte sérieux et responsable. Qui parle de vaccin contre la rougeole, de déco Hygge, ou encore de prêt modulable. Même notre magazine préféré s’y met… On voit passer des articles sur « les pièces qu’on devrait éviter de porter à 30 ans » ou encore « les conseils pour mincir quand on a 30 ans ». C’est comme ça que j’ai appris que les 5 kilos que j’ai pris cet été, finalement c’était pas à cause des Pasteis de Nata boulotés à Lisbonne, mais bien de mon corps de future trentenaire. Qui, « en prévision d’une grossesse et d’un allaitement », « planque des réserves ». Je me disais aussi… 

Plus sérieusement. J’ai bientôt 30 ans, et vous savez ce qui a vraiment changé dans ma vie ? J’ai acheté une boîte pour ranger les faire-parts des copains, remplacé la vodka par le Tariquet, vu le concert de Coldplay dans les gradins. J’ai compté 4 cheveux blancs quand j’ai lissé mes cheveux mardi. Et mes soirées, c’est souvent « série + pilou-pilou + crêpes » sur le canapé avec mon chéri. Parfois aussi, je joue à l’adulte. Quand je passe au rayon bio à Carrefour. Ou quand j’appelle un SAV qui garde en otage mon lave-vaisselle depuis beaucoup trop longtemps. 

Mais sinon, entre nous, je ne me suis jamais posé autant de questions qu’à cette époque de ma vie. Est-ce que je mène vraiment la vie que je veux ? Est-ce que ce job est si bien que ça ? Est-ce que je rentrerai à nouveau un jour dans mon jean préféré ? Sans me considérer pour autant en pleine crise de la trentaine, je dresse un premier bilan de ma vie. Pas tant pour me comparer à mon camarade de promo qui touche 57K brut par an, ou à mon amie d’enfance, fraîchement mariée et enceinte de son 2ème enfant. Non, comme dit ma maman « toi, tu ne fais rien comme tout le monde ». Alors ce petit point-là, je le fais pour moi. Bilan ? Vie amoureuse : épanouie, avec un projet de vie de famille. Vie perso : peut mieux faire. Je me rends compte que ces dernières années, je n’ai pas suffisamment bousculé ma petite routine travail/télé/Carrefour. Vie professionnelle : je me suis perdue. Engagée dans un job « faute de mieux », avec à la clef une perte de confiance en moi et un corps qui fait des abcès. Pas folichon. Mais ça, je vous en reparlerai dans un article dédié. Et maintenant, action.

Rencontrer mon amoureux, vivre à l’étranger, arrêter de fumer… J’en ai déjà rayé quelques unes, des lignes de ma bucket list. Vous savez, cette liste ultime des choses qu’on aimerait faire dans sa vie. Au prétexte de passer à un chiffre rond en novembre, je me suis lancée le challenge de créer une liste des 30 choses que j’ai envie de réaliser avant mes 30 ans. Des petits « bonus » à ce que je suis déjà fière d’avoir accompli en trois décennies. Et je ne parle pas ici de choses complètement irréalisables en l’espace de 10 mois. Comme parler japonais. Ou apprendre à mes chats à ne plus faire pipi dans la maison. Non, j’ai réfléchi aux choses possibles dans le temps imparti. Et que je pourrais vous raconter avec satisfaction. Oui, on a qu’à se dire ça. Qu’à chaque bullet point checké sur ma to-do list, j’écrirai un article. 

30 CHOSES A FAIRE AVANT 30 ANS

  1. Démissionner pour lancer mon projet. Je ne parle pas de tout plaquer pour partir élever des lamas au Pérou. Non, simplement retrouver (enfin!) une vie professionnelle passionnante et motivante. En un mot pour moi : devenir entrepreneuse. 
  2. Jeter mes vieilleries. Mes culottes aux élastiques cuits, mes leggings troués, mes soutifs trop petits. Et aussi vendre, donner ou trier tous ces trucs achetés en ventes privées que je n’ai jamais porté. 
  3. Faire une « digital detox » (en anglais tout à l’air plus cool). 48H sans Internet. Ni ordinateur, smartphone ou tablette. 
  4. Aller à la salle de sport. Le 2 janvier, dans un élan de motivation, j’ai pris un abonnement à la salle en bas de chez moi. Et depuis, toutes les excuses sont bonnes pour ne pas y aller. Parce que j’ai plus de chaussettes de sport propres. Parce que j’ai lavé mes cheveux la veille. Parce que j’ai un début d’ampoule sous le gros orteil.
  5. Vivre une nouvelle aventure capillaire. Au cours des deux dernières décennies, j’ai à peu près tout tenté. Du très court au très long. Des mèches, rouges, roses, blondes. Ma dernière révolution, c’était le carré long. Cela fait donc un peu plus d’un an que je suis sage et que je laisse mes cheveux tranquilles. Et c’est pas loin d’être mon record… 
  6. Réduire ma consommation de coca light. En fait, comment vous dire… Je suis le sponsor officiel du projet d’arts plastiques en canettes du lycée où travaille mon chéri. Il faudrait vraiment que je me calme. Après tout, j’ai arrêté de fumer, ça ne devrait pas être plus compliqué.
  7. Voir un film au cinéma tous les mois. Pour la culture. Pour les popcorns.
  8. Essayer le yoga. Et même, le yoga sur paddle. 
  9. Lire un livre tous les mois. Après mes années prépa, j’ai abandonné la lecture. Je veux dire, au-delà des articles de blog, des tweets et des légendes Instagram. La République de Platon, ça laisse des traces. Il y a quelques mois seulement, je me suis plongée dans un roman. Un moment de détente incroyable. J’ai même découvert que « grandiloquent », ça s’écrit comme ça.
  10. Visiter la Nouvelle-Zélande (on a déjà nos billets pour Pâques, ouiii !!!)
  11. Prendre un cours de cuisine. Et apprendre à préparer 1 ou 2 plats dignes de ce nom. Histoire qu’on ait d’autres choix que crêpes, pizzas ou McDo le lundi soir avec mon chéri.
  12. Apprendre à faire des makis california saumon-avocat. 
  13. Sauter en parachute. Et prendre l’option GoPro pour prouver à ma soeur que je l’ai fait.
  14. Créer un espace bureau dans ma maison. Ca fait plus sérieux quand on travaille chez soi.
  15. Nager avec des dauphins. Compliqué quand tu vis en Meurthe-et-Moselle, plus facile à checker quand on vit en Polynésie #lovemylife
  16. Faire un mois de végétarisme. 
  17. Cultiver un mini potager. Aller chez Mr Bricolage, acheter deux-trois pots et un peu de terreau. Et faire pousser mes propres tomates cerises.
  18. Réaliser un DIY. Un tissage mural en macramé. J’ai quand même une solide expérience en confection de bracelets brésiliens…
  19. Faire manucure + pédicure chez un professionnel. 
  20. Prendre des cours de photographie. Et dire définitivement au revoir au mode « automatique » de mon reflex.
  21. Nager sous une cascade. 
  22. Faire une plongée. 
  23. Dîner dans un restaurant étoilé. Porter une robe de princesse et mettre un nœud papillon à mon chéri.
  24. Acheter une robe de princesse. Cf point N°23.
  25. Faire un marathon. Pas celui qui implique baskets. Non, un marathon « Retour Vers Le Futur » 1, 2 et 3. Avec un pot de Haggen Dazs Macadamia. Un plaid doudou. Et un frère qui, comme moi, a élevé la trilogie au rang de religion. 
  26. Faire un shooting avec un photographe professionnel.
  27. Visiter New York. Un jouuur j’irai là-bas. Et tu m’emmèneras. 
  28. Un tatouage ? J’hésite encore à vrai dire. Cette histoire d’aiguille, faut dire, ça gâche tout.
  29. Prendre rendez-vous chez l’ophtalmo. La dernière fois, j’avais… 16 ans. 17 max. Oupsy. Je suis la seule de ma famille à ne pas porter de lunettes. Maintenant on sait pourquoi ! 
  30. Last but not least des choses à faire avant 30 ans : mettre en route un petit bébé. Juste un petit…

 

N’hésitez pas à partager en commentaire vos bucket list ou votre liste de choses à faire avant 30 ans, 40 ans, 50 ans… ou tout autre âge !

 

Et pour les amoureux des années 80, ça, c’est cadeau : le clip de Nuit de Folie

 

 

 

10 films « Feel Good » à (re)voir

Demain, c’est le Blue Monday. Oui, moi aussi j’ai d’abord cru au petit frère du Black Friday. A un dress code. Ou une journée hommage aux Bleus de 98. Mais lundi 15 janvier est en fait « le jour le plus déprimant de l’année ». Et c‘est scientifiquement prouvé. Si, si.

Pour la petite histoire… En 2005, Cliff Arnall, un psychologue de Cardiff, a calculé mathématiquement quel était le pire jour de l’année (la formule prenant en compte la météo, le temps écoulé depuis Noël ou encore le niveau des dettes accumulées pendant les fêtes). Et c’est comme ça que la déprime est tombée sur le troisième lundi de janvier. Et on l’a appelé le Blue Monday

Mais tout ceci n’était que poudre de perlimpinpin, comme dirait Manu. Pardon de vous le dire. Ces « pseudo » recherches scientifiques ont en réalité été sponsorisées par une agence de voyage. Sky Travel. WTF ?! A l’époque de cette « découverte » démontrant qu’il était normal de déprimer un lundi 15 janvier, Sky Travel a sorti une pub vantant les bienfaits de voyager au mois de janvier. Vous l’aurez compris, le vrai calcul qui se cache derrière le calcul : publicité + caution scientifique = plus de réservations de voyages. Joli coup de com’. Et 13 ans après, on en parle encore du Blue Monday. Même les Frero Delavega n’ont pas tenu aussi longtemps. Clap clap

Bon, entre nous. On le sait tous qu’à cette période de l’année, on se sent un peu comme Britney en 2007. Faut dire qu’on a rangé le sapin de Noël, terminé le reste de foie gras qui traînait au frigo, et même trouvé la fève de la dernière galette des Rois de l’année. On est un peu trop serrés dans nos jeans et on a même déjà renoncé à 2 de nos résolutions pour 2018. Comme aller à la salle de sport 3 fois par semaine. Bref, c’est le temps de la petite déprime hivernale. Disons une petite déprime « pluviale » ici à Tahiti. Parce qu’en ce moment, si on ne joue pas de la raclette dégivrante tous les matins, on a droit à une pluie continue. Façon pommeau de douche réglé sur « jet fort tonifiant ». 

Pour surmonter ce blues de saison, je vous avais déjà parlé de mes 10 conseils anti-déprime. Cette fois-ci, j’ai bien pensé partager avec vous mon imitation de Chantal Ladesou. Et puis… une sélection de mes films Feel Good préférés s’est avérée beaucoup moins risquée finalement. 10 films qui, chacun à sa façon, font du bien au moral. Alors quelle que soit la raison de votre pourquoi-ça-va-pas-fort-en-ce-moment, on remplit un saladier de popcorn et on enfile son plus beau pilou pilou (on se sent déjà tout de suite mieux, non ?).

FILMS FEEL GOOD : mon TOP 10

1. Joséphine, le film qui nous réconforte

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moralJoséphine, c’est la Bridget parisienne. Bientôt 30 ans, complètement déjantée, quelques kilos en trop. A la recherche d’un non-fumeur-bon-cuisinier-qui-aime-les-chats-et-qui-veut-plein-d’enfants. Mais son grand amour, il est sous ses yeux en fait, à Josie. Et ça, c’est une « happy end » qui te souffle à toi, trentenaire célibataire qui souffre du « syndrome de Bridget Jones », que Jean-Marc à la compta, il n’est pas que comptable.

> Regarder la bande-annonce de Joséphine <

2. La Vie Rêvée de Walter Mitty, le film qui nous fait voyager

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moralL’histoire d’un Monsieur-Tout-le-Monde en chemisette, englué dans son train-train quotidien. Sa vie rêvée, il va finir par la vivre. Et il nous embarque avec lui dans son périple extraordinaire. Les images venues d’Islande sont somptueuses. Ce film plein d’ondes positives nous invite à reprendre notre vie en mains. Par exemple, aller jeter les bouteilles vides au container avant se faire envahir. Faire le plein d’essence avant que la lumière clignote…

> Regarder la bande-annonce de La Vie Rêvée de Walter Mitty <

3. L’ arnacoeur, le film qui nous dit de lâcher prise pour être heureuse

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moralNotre Vaness’ nationale, dans le film, elle n’est pas heureuse dans sa petite vie parfaite. A contrôler les moindres détails de son existence. Non, Madame, le contrôle ne fait pas le bonheur… et j’y pense à chaque fois que j’ouvre un paquet de Palmitos à 16H. Ou quand j’ai la flemme de m’épiler le jour où « ça serait bien »! 

Bon, ok, la vraie raison qui fait de L’Arnacoeur une de mes comédies préférées, c’est Romain Duris. Le seul mec sur qui, cette fourrure de poils sur le torse, je trouverais ça presque sexy. 

> Regarder la bande-annonce de L’arnacoeur <

4. Ratatouille, le film qui nous dit de croire en nous et en nos rêves

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moralAprès la « BruelMania » des années 90, mais avant la « BrigitteMania » de 2017, la France a connu la « RatatouilleMania ». On l’avait presque oublié, mais avoir un « rat de compagnie » en 2007, c’était tendance. Oh. My. God. Mon chat Tiki m’en a bien ramené un à la maison, un rat, un jour. « Cadeau ». Mais c’était plus la mode, alors…  je me suis barricadée dans ma chambre, en attendant le retour de mon chéri. 

Alors non, ce film n’a pas résolu ma phobie des rats (même si je vois bien qu’il est tout gentil Rémy). Mais c’est le dessin animé que j’ai le plus vu en tant qu’adulte (n’ayant pas encore d’enfant, j’ai été plutôt épargnée par la Reine des Neiges). Parce qu’il nous montre qu’à coup de volonté et de persévérance, tout est possible. Et que finalement, avec un peu de confiance en soi, on s’épanouit. Et ça, c’est réconfortant. BTW, Alfredo, en vrai, on dirait pas Stéphane Bern ?! 

> Regarder la bande-annonce de Ratatouille <

5. Confessions d’une accro au shopping, le film qui nous déculpabilise

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moral

Le shopping, c’est comme les Mojitos. Sur le moment, ça nous rend heureuse, mais le lendemain est difficile. Mais Becky, elle, nous ferait presque passer pour des amatrices en shopping. Les 3 sacs H&M de la honte, butin de ce premier weekend des soldes d’hiver, c’est de la rigolade à côté. 

> Regarder la bande-annonce de Confessions d’une accro au shopping <

6. Mange, Prie, Aime, le film qui donne envie de prendre du temps pour soi

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moralL’histoire d’une quadra qui a tout pour être heureuse, mais qui ne l’est pas. Donc après avoir largué son mec et mis ses petites affaires au garde-meubles, elle s’offre une année sabbatique pour s’épanouir et nous emmène avec elle en Italie, en Inde et à Bali.

Un incontournable parmi les films feel good. Inspirant et optimiste, il nous donne envie de poursuivre nos rêves et apprendre à nous pardonner nos « erreurs passées ». Comme dirait Ketut dans le film : « Avoir le coeur brisé, c’est la preuve que tu as tenté quelque chose ».

> Regarder la bande-annonce de Mange, Prie, Aime <

7. Le Diable s’habille en Prada, le film qui nous montre qu’il faut se battre pour réussir

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moral« Les détails de votre incompétence ne m’intéressent pas ». Tyrannique, cette Miranda. Tandis qu’Andy, elle nous montre qu’avec de la persévérance (et beaucoup de self-control), on finit par atteindre son objectif. 

> Regarder la bande-annonce du Diable s’habille en Prada <

8. YES, Man !, le film qui nous dit de profiter de la vie

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moralEncore l’histoire d’un Monsieur-Tout-le-Monde. Un genre de hater, qui va faire le pari de dire « oui » à tout plutôt que « non ». Et sa vie va changer radicalement.

Au-delà des scènes extrêmement drôles, comme quand Jim Carrey répond « oui » à tous ses spams, le film nous suggère d’adopter la feel good attitude et de saisir les opportunités qui s’offrent à nous. Plutôt que de nous enfermer dans notre routine « confortable ». Bon, et puis j’ai oublié de vous dire. Il y a aussi Bradley Cooper. Et à lui… on lui dirait bien oui pour tout !

> Regarder la bande-annonce de Yes Man ! <

9. Podium, le film qui nous fait chanter et danser

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moralMagnolias ? Foreeever ! Bernard Frédéric n’est heureux que lorsqu’il monte sur scène en tant que sosie de Claude François. Après avoir raccroché pendant plusieurs années, il décide de faire son come back. Mais sous la veste à paillettes, on découvre un homme touchant.

Cloclo, c’est la base. Lancez-moi « les sireeenes du port d’Alexandrie… » et j’ambiance une salle des fêtes un 31 décembre ! Et dans Podium, on a droit à un Benoît Poelvoorde très en forme qui chante (pour de vrai) et danse de façon contagieuse. Rien de mieux pour se changer les idées. Un vrai feel good movie !

> Regarder la bande-annonce de Podium <

10. Astérix & Obélix Mission Cléopâtre, le film qui nous fait rire tout simplement

top-10-films-feel-good-rendent-heureux-positifs-remontent-moral« Pas de pierre : pas de construction. Pas de construction : pas de palais. Pas de palais… Pas de palais. » Cette punchline-là, je la ressors à toutes les sauces. A Carrefour, quand je ne trouvais pas de marrons pour Noël : « Pas de marrons… Pas de marrons ». A la poste, quand le paquet envoyé par ma mère n’était toujours pas arrivé : « Pas de paquet… pas de paquet ». Comme dirait mon chéri, je suis infatigable.

Le monologue d’Edouard Baer. Les approximations syllabiques de Jamel. Ou encore la négo pour une « bolinette » de potion magique. Ce film est tout simplement culte

> Regarder la bande-annonce de Astérix & Obélix Mission Cléopâtre <

 

Et parce qu’avec mon chéri, on arrive bientôt à la fin de Big Bang Theory (pour la 3ème fois), on est preneurs de vos idées de films feel good en commentaire 🙂 

 

WISHLIST DU PRINTEMPS

J-92. Mes vacances à Barcelone, tout le monde autour de moi en a déjà entendu parler au moins une demi-douzaine de fois #EnBoucle. D’ici là, « période cistercienne » comme dirait mon père : je ferme les yeux quand je passe devant une vitrine de magasin et j’ai désinstallé mes applis vente-privée et showroomprivé. Alors oui, il faut reconnaître que sortir une wishlist du printemps sur le blog, c’était peut-être pas la meilleure idée de la semaine. Parce que passer deux heures sur des boutiques en ligne, à épier les nouveautés sympas qui m’auraient échappé, c’est pas bon pour ma période cistercienne. Mais même pas je vais craquer. Même pas. Par contre, si vous cherchez de nouvelles idées shopping, peut-être que mes envies du moment pourront vous inspirer…

1 – Daisy Dream Edition Blush de Marc Jacobs : Si je ne devais garder qu’un seul article dans cette wishlist du printemps, ce serait celui-ci. Parce que le Daisy Dream, il m’avait déjà tapé dans l’œil au moment de la Saint Valentin. Le packaging est une vraie mignonnerie et l’odeur est très fraîche. Mais quand j’ai vu qu’une nouvelle version, à la rose et à la violette, était sortie, je me suis dit que finalement, j’avais bien fait d’attendre…

2 – Vernis à ongles La Petite Robe Noire, en teinte Rose Ribbon : Je louche sur toute la collection depuis sa sortie. Finalement, ce qui m’a sauvé jusque-là, c’est que je n’ai pas réussi à choisir une teinte… Mais avec les beaux jours, ce rose poudré me paraît tout à fait approprié…

3 – Sun Disk de Sephora : Qu’on appelle ça poudre de soleil ou bronzer, moi, je n’en ai jamais assez. Surtout avant la séance de bronzage barcelonaise.

4 – Heatwave Lip Oil, en teinte Grapefruit de Kiko : La petite curiosité du moment…

5 – Crème French Pompon – Rose Litchi de Baïja : Baïja, Baïja, Baïja… Pas un seul des produits de la marque ne s’est retrouvé un jour dans ma salle de bain. Et je n’ai jamais lu ne serait-ce que le début d’une revue dessus. Mais un parfum « Rose Litchi », c’est bien tentant quand même. Et puis le packaging est vraiment hyper chouette.

6 – My Supertips – Midnight Secret (soin récupération nuit brève) de Guerlain : Pour ce produit-ci, je peux tout expliquer. Cela va bien au-delà de la pulsion shopping, si si. Parce qu’entre mes insomnies régulières et le nombre de jour sans vacances à mon actif justifient à eux seuls que ce produit se retrouve dans ma salle de bain…

7 – Sève de Bamboo Eye de Erborian : Même combat. Mes cernes en ce moment, c’est un peu limite-limite. Et je suis toujours à la recherche du soin miracle…

8 – Brume Fraîcheur visage, Fleurs de Cerisier de L’Occitane : Okay, je vous l’accorde, on est beaucoup moins dans  » l’indispensable « . Mais comme je vous le disais dans l’un mes derniers articles, j’aime beaucoup me réveiller avec quelques pshiiit d’eau florale. Et vu que mon eau au bleuet arrive bientôt à son terminus…

9 – Cucumber De-Tox Foaming Cleanser de Peter Thomas Roth : Cher, très cher. Une trentaine d’euros pour nettoyer son visage avec une mousse detox au concombre. Mais j’adooore les nettoyants mousse. Et si en plus, c’est detox, alors là…