solutions cuir chevelu sec

Passer 20 minutes à repasser sa petite robe blanche en lin, et se rendre compte qu’on n’a plus que des culottes fuchsias propres. Poser 3 couches de vernis, et se réveiller le lendemain matin avec des traces de draps dessus. Faire le brushing de l’année, et sentir les premières gouttes de pluie une fois dehors. Dans la catégorie « trop d’injustice »… Il y a quelques mois, alors que je venais de donner le meilleur de moi-même en enchaînant shampoing / après-shampoing / masque / séchage / lissage : surpriiise ! Heeey salut vous, la bande de flocons d’avoines collés sur mon crâne #SoSexy. Le diagnostic était sans appel : cuir chevelu HS. Et le pire, c’est que ça gratouille cette histoire (au moins autant que la croûte de mon gros bobo au genou en CE2). Ça, je l’avais mauvaise d’avoir perdu 2 heures de mon dimanche après-midi pour faire tout mon tralala capillaire. C’est comme ça que j’ai vidé ma bombe de shampoing sec teinté « spécial brunettes ». Pour cacher la misère (et faire illusion le lendemain matin au bureau). Mais la vieille astuce du shampoing sec marronnasse, je me suis dit que ça n’allait pas le faire sur du long terme. J’ai donc bousculé toute ma routine capillaire (ciao Macadamia). Avec un seul objectif en tête : hydrater mon cuir chevelu. Quitte à faire la grève du sèche-cheveux pendant 2 mois #challenge. Et je l’ai finalement trouvé, le bon combo « anti cuir chevelu sec ». Je vous laisse découvrir les 3 produits qui ont changé la vie de mon cuir chevelu…

solutions cuir chevelu sec

L’Huile de ricin, c’est l’huile dont tout le monde parle pour accélérer la pousse des cheveux. Je m’y étais mise moi aussi, aux bains d’huile, à une époque… Et puis j’ai fini par laisser tomber (envie irrépressible de couper pour passer au carré au long). Alors que j’errais sur Google, à la recherche de produits magiques pour ré-hydrater mon cuir chevelu, je suis tombée sur plusieurs articles vantant les vertus de l’huile de ricin. Rebelote, j’ai ressorti mon flacon d’huile de ricin (tout poissouille). Et j’ai repris l’habitude d’en appliquer en racine avant d’aller me coucher, la veille de mon shampoing. Verdict ? Mais c’est que ça ne sert pas qu’à faire pousser les cheveux cette petite chose ! #CuirCheveluHeureux. Par contre, je dois avouer que la galère au rinçage ne m’avait pas manqué… C’est pire que de nettoyer une friteuse !
solutions cuir chevelu secPasser par la case shampoing, c’est pire que tout pour moi. Parce que ça fait mal aux bras et surtout parce que ça prend beaucoup trop de temps. J’ai fait le calcul : à raison de 30 minutes par shampoing (la totale, avec après-shampoing, masque, tout ça tout ça), sur la base de 2 shampoings par semaine, j’ai passé au bas mot 2 mois à me laver les cheveux depuis que je suis née. 2 mois les gars. Alors pour trouver le temps moins long sous la douche, je lis les étiquettes des produits autour de moi (chacun son délire). C’est comme ça que j’ai soudainement prêté attention à ce bidon de shampoing oublié. « Pour cuir chevelu très sec », c’est ça qu’ils disent. Bon, sur le papier, René Furterer, ça m’emballe moyen (j’ai souvent été déçue). Et les shampoings au karité, ça a tendance à faire régresser mes cheveux plus vite. Mais après tout, ça ne pouvait pas être pire que ça l’était #yolo. Verdict ? Mon cuir chevelu semble moins agressé qu’avec mon shampoing « tradi » et les flocons arrêtent de proliférer. Et, finalement, mes cheveux ne régressent pas plus vite avec ce shampoing.
solutions cuir chevelu sec

Le shampoing au karité, c’est bien pour les cas « légers ». En cas d’hémorragie floconnesque du cuir chevelu, la Terre Précieuse, il n’y a que ça de vrai ! Bon, on ne va pas se mentir, quand Philippe de chez Dessange m’a proposé ce soin la première fois, ça sentait le marketing à plein nez. Terre « Précieuse », les gars… sérieux ? Et pourquoi pas « Potion Magique » tant que vous y êtes ?! J’ai fini par me laisser tenter (quel bon vendeur ce Philippe…), avec une première application en salon. Histoire de voir si c’était si magique que ça. Une fois l’application terminée, j’ai compris pourquoi le service Marketing s’était autant emballé sur le nom de ce soin. Le « avant/après » était net. Certes, il me restait quelques petits flocons par ci par là, mais quand même… Autant vous dire que je n’ai pas hésité à repartir avec mon propre bidon pour la maison. Depuis, je l’utilise en cure, en alternant avec mon shampoing au karité… et les récidives s’espacent !

Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Facebook