kiko-power-pro-nail-laquer-revue-vernis-ongles

Bonjour à tous =)

Le soir, je shoppe souvent online. Faut bien s’occuper. Si seulement les séries produisaient leurs épisodes plus vite, je ferais des économies. Faut dire que j’ai toujours dans ma boîte mail un message de ma maman, avec la dernière réduc qu’elle a reçue. « Ça peut peut-être t’intéresser…« . Faut pas faire des trucs comme ça maman. C’est comme ça que je me suis retrouvée sur le site de KIKO, il y a quelques semaines. Une demie heure plus tard, j’avais un panier à plus de 80 euros #oups. Confrontée à de véritables choix cornéliens « je prends le bronzer de la dernière collec’ ou celui en promo ? » , j’ai fini par réussir à diviser mon panier par 2. Et parmi mes achats, les vernis Power Pro Nail Lacquer. Whaaat ? 4,90€ le flacon ? J’en prends 3. Et puis les flacons sont jolis. Oui parce que c’est bien le packaging de ces petits vernis qui m’a poussée à l’achat compulsif #VictimeDuMarketing. Je suis comme ça moi. Le genre de fille capable d’acheter des perles de bain juste parce que le bocal match avec la déco de ma salle de bain. J’ai même pas de baignoire chez moi. Bref, craquage sur les flacons des Power Pro, qui ont tout copié sur les grands. Et la similitude avec les marques de luxe ne s’arrête pas au « sur-bouchon ». La palette de couleurs est elle aussi bien travaillée. J’ai fini par opter pour un rouge (Hibiscus Red), un vert (Emerald) et un orangé (Géranium).

vernis-ongles-kiko-power-pro-hibiscus-red-nailskiko-power-pro-nail-laquer-vernis-ongles-emerald-swatch-kiko-vernis-onfle-power-pro-nail-laquer-geranium

Passer mon dimanche après-midi à poser du vernis, vous le savez, c’est pas mon truc. Non, ça ne me détend pas, moi. Ça me donne plutôt la tremblote quand j’arrive à la phase ultime : la pose de la dernière couche. Pourvu que je me foire pas, pourvu que je me foire pas. Non vraiment, c’est tout sauf un moment de détente. Même si j’adore en porter, je peux passer des semaines sans vernis. Parce que je suis une feignasse. Autant vous dire que quand je me décide en-fin à m’y atteler, je vais au plus simple. Il faut que ça aille vite, que le vernis se pose sans prise de tête. Et ces vernis-ci, ils sont top pour ça. Avec le pinceau façon langue de chat, ils sont super pratiques : en 2-3 coups de pinceau le tour est joué. Le produit est fluide, s’applique de façon homogène. Le fini est opaque en 2 couches. Résultat im-pe-ccable ! En plus, il sèche vite. Je vous le disais : on se croirait chez YSL ou DIOR #youpitralala. Non pas que je ne craquerais plus sur un vernis à 20€, mais ça fait plaisir (à ma banquière surtout) d’avoir un BON vernis à moins de 5 euros. Seul bémol : le fini « professionnel ». J’ai beau scruter mes ongles… Heu il est où le fini « pro » les gars ? Ces vernis ne font pas plus professionnels que des vernis classiques. Mais ça n’ôte rien à leur qualité.

Et côté tenue ? Pour tout vous dire, mes orteils sont victimes du Hibiscus Red depuis 1 mois quasiment. Si l’ongle a un peu poussé, le vernis n’a pas bougé. Alors oui, je sais ce que vous vous dites : quoiii, elle n’a pas refait sa pédicure depuis un mooois ? Non, je vous jure, c’est pas de la flemme. Je voulais juste tester les limites du vernis #MauvaiseFoi.

Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Facebook