Tag

shampoing

Browsing

Cuir chevelu sec : mes solutions

solutions cuir chevelu sec

Passer 20 minutes à repasser sa petite robe blanche en lin, et se rendre compte qu’on n’a plus que des culottes fuchsias propres. Poser 3 couches de vernis, et se réveiller le lendemain matin avec des traces de draps dessus. Faire le brushing de l’année, et sentir les premières gouttes de pluie une fois dehors. Dans la catégorie « trop d’injustice »… Il y a quelques mois, alors que je venais de donner le meilleur de moi-même en enchaînant shampoing / après-shampoing / masque / séchage / lissage : surpriiise ! Heeey salut vous, la bande de flocons d’avoines collés sur mon crâne #SoSexy. Le diagnostic était sans appel : cuir chevelu HS. Et le pire, c’est que ça gratouille cette histoire (au moins autant que la croûte de mon gros bobo au genou en CE2). Ça, je l’avais mauvaise d’avoir perdu 2 heures de mon dimanche après-midi pour faire tout mon tralala capillaire. C’est comme ça que j’ai vidé ma bombe de shampoing sec teinté « spécial brunettes ». Pour cacher la misère (et faire illusion le lendemain matin au bureau). Mais la vieille astuce du shampoing sec marronnasse, je me suis dit que ça n’allait pas le faire sur du long terme. J’ai donc bousculé toute ma routine capillaire (ciao Macadamia). Avec un seul objectif en tête : hydrater mon cuir chevelu. Quitte à faire la grève du sèche-cheveux pendant 2 mois #challenge. Et je l’ai finalement trouvé, le bon combo « anti cuir chevelu sec ». Je vous laisse découvrir les 3 produits qui ont changé la vie de mon cuir chevelu…

solutions cuir chevelu sec

L’Huile de ricin, c’est l’huile dont tout le monde parle pour accélérer la pousse des cheveux. Je m’y étais mise moi aussi, aux bains d’huile, à une époque… Et puis j’ai fini par laisser tomber (envie irrépressible de couper pour passer au carré au long). Alors que j’errais sur Google, à la recherche de produits magiques pour ré-hydrater mon cuir chevelu, je suis tombée sur plusieurs articles vantant les vertus de l’huile de ricin. Rebelote, j’ai ressorti mon flacon d’huile de ricin (tout poissouille). Et j’ai repris l’habitude d’en appliquer en racine avant d’aller me coucher, la veille de mon shampoing. Verdict ? Mais c’est que ça ne sert pas qu’à faire pousser les cheveux cette petite chose ! #CuirCheveluHeureux. Par contre, je dois avouer que la galère au rinçage ne m’avait pas manqué… C’est pire que de nettoyer une friteuse !
solutions cuir chevelu secPasser par la case shampoing, c’est pire que tout pour moi. Parce que ça fait mal aux bras et surtout parce que ça prend beaucoup trop de temps. J’ai fait le calcul : à raison de 30 minutes par shampoing (la totale, avec après-shampoing, masque, tout ça tout ça), sur la base de 2 shampoings par semaine, j’ai passé au bas mot 2 mois à me laver les cheveux depuis que je suis née. 2 mois les gars. Alors pour trouver le temps moins long sous la douche, je lis les étiquettes des produits autour de moi (chacun son délire). C’est comme ça que j’ai soudainement prêté attention à ce bidon de shampoing oublié. « Pour cuir chevelu très sec », c’est ça qu’ils disent. Bon, sur le papier, René Furterer, ça m’emballe moyen (j’ai souvent été déçue). Et les shampoings au karité, ça a tendance à faire régresser mes cheveux plus vite. Mais après tout, ça ne pouvait pas être pire que ça l’était #yolo. Verdict ? Mon cuir chevelu semble moins agressé qu’avec mon shampoing « tradi » et les flocons arrêtent de proliférer. Et, finalement, mes cheveux ne régressent pas plus vite avec ce shampoing.
solutions cuir chevelu sec

Le shampoing au karité, c’est bien pour les cas « légers ». En cas d’hémorragie floconnesque du cuir chevelu, la Terre Précieuse, il n’y a que ça de vrai ! Bon, on ne va pas se mentir, quand Philippe de chez Dessange m’a proposé ce soin la première fois, ça sentait le marketing à plein nez. Terre « Précieuse », les gars… sérieux ? Et pourquoi pas « Potion Magique » tant que vous y êtes ?! J’ai fini par me laisser tenter (quel bon vendeur ce Philippe…), avec une première application en salon. Histoire de voir si c’était si magique que ça. Une fois l’application terminée, j’ai compris pourquoi le service Marketing s’était autant emballé sur le nom de ce soin. Le « avant/après » était net. Certes, il me restait quelques petits flocons par ci par là, mais quand même… Autant vous dire que je n’ai pas hésité à repartir avec mon propre bidon pour la maison. Depuis, je l’utilise en cure, en alternant avec mon shampoing au karité… et les récidives s’espacent !

Ma sélection beauté pour les pressées du matin (mais coquettes…)

Bonjour à tous =)

Le matin, il y a deux types de filles. Celles qui sautent de leur lit dès que leur réveil sonne. Qui ont le temps de se préparer un vrai petit déj’. Et de se faire un smoky eye digne des plus grands défilés. Et il y a les autres. Les adeptes du « encore 5 min ». Qui finissent par se lever une demie heure plus tard. Des filles pour qui chaque matin est une course contre la montre. Des filles comme moi. Pour qui la mise en beauté doit être express. Je vous laisse découvrir mes alliés pour mes matins pressés…

 

 

Pour un make-up express, je vais à l’essentiel : le travail de mon teint. Sans pour autant dégainer une armada de produits. Non, je mise tout sur une CC Crème. Et celle de Bourjois est indiscutablement ma BCCCF (Best CC Crème Forever). Un 3 en 1 qui permet de corriger les rougeurs, d’unifier le teint et d’estomper les traces de fatigue (ou d’oreiller). Avec une couvrance juste comme il faut. Le tout pour un teint frais et naturel. J’ai tout de suite meilleure mine !

Pas le temps non plus de dégainer ma plus belle palette de fards et de jouer du pinceau tous les matins. J’opte pour des fards en « jumbos ». En un ou deux passages sur les paupières, le tour est joué. La couleur est posée de façon uniforme. J’estompe ensuite la matière au doigt pour un léger effet fumé. Et c’est fini. En 30 secondes. Qui dit mieux ? Plusieurs marques proposent ce type de jumbos, mais mes préférés sont ceux de chez KIKO (ma revue ici). Les couleurs sont jolies, la matière ne bouge pas au cours de la journée, et leur prix reste raisonnable. Côté teintes, je préfère toujours la jouer « sécure » dans le rush. Non, c’est pas le meilleur moment pour partir en folie créative. J’opte donc pour des couleurs plutôt discrètes (teintes n°8, 11 et 24). Résultat ? Un make-up simple et efficace. Qui trompe les collègues à l’arrivée au bureau !

S’il y a bien une étape qu’on zappe diiirect lorsqu’on est pressée, c’est bien l’hydratation. Ca nous arrangerait presque. Parce que passer 10 min à essayer de faire pénétrer une crème et attendre encore de looongues minutes pour ne plus coller, heu… Non, j’ai clairement pas envie. Et en même temps, le look crocodile, ça me tente pas non plus. Mais j’ai trouvé deux parades. D’abord, la « brume lactée pour le corps » en format spray de chez ETAM BEAUTY. Quelques pshiiits et youpla boom : hydratation rapide. Et en plus ça sent bon le citron (de quoi finir de me réveiller). Autre alternative : le lait pour le corps sous la douche de chez NIVEA. A appliquer sous la douche donc, et qu’on rince. Hyyyper pratique. La peau est toute douce à la sortie de la douche. Sans poissouille.

C’est toujours quand je suis pressée que mes cheveux ne vont pas. Le contraire serait moins drôle. Ca fait longtemps que j’essaie des shampoings secs, dans l’espoir de redonner vie à mes cheveux en deux-trois pshiits. Mais j’ai souvent été déçue. Pas tant par un manque d’efficacité mais par ces micros particules blanches qui se déposent, façons pellicules dans le meilleur des cas. Façon « t’as pris 15 ans » dans le pire des cas. Bref, rien de glorieux. Et puis j’ai entendu parler du Batiste spécial brunette. Voyant que plusieurs copines Youtubeuses et Blogueuses étaient fans, j’ai donné sa chance au produit. Et franchement… pas mal du tout. Bon alors, je ne vous dis pas que vous allez vous retrouver avec une chevelure façon fraîchement lavée, mais ça fait la blague pour une journée. Et zéro dépôt blanc au rendez-vous. Parce que celui-ci est coloré marron (mais sans colorer les cheveux non plus hein). Je ne sais pas encore quelle durée de vie peut avoir le flacon, mais à coup sûr je le racheterai !

Je vous en parlais la semaine dernière : le soin 3 minutes Miracle d’Aussie (ici). Là je madresse à celles qui sont pressées mais pas trop. Qui ont quand même le temps de passer par la case shampooing en vitesse. Dans ces cas là, pas vraiment le temps non plus de laisser poser un soin pendant 10 min. L’avantage du soin Aussie, c’est qu’3 minutes chrono les cheveux sont démêlés, tout doux, jolis et tout et tout.

L’Instant Dry de Bourjois, c’est un peu la surprise Kinder de cet article. Comme si on avait le temps de refaire sa manucure quand on a seulement un quart d’heure pour se préparer… Mais on a toutes connu au moins une fois, ce matin où, en jettant un oeil sur notre vernis, on se rend compte que c’est la cata. Pile aujourd’hui alors qu’on a un super rendez-vous. Pour une manicure rapidos, je rajoute une couche de mon vernis pour combler les blancs. Et je finis par une goutte de sèche-vite sur chaque ongle. Et celui de chez Bourjois fait bien le job. En quelques secondes mon vernis est figé pour de bon. De quoi éviter de le froisser avec mon trousseau de clefs (souvent saisi sauvagement dans la précipitation). Bref, pas un « indispensable » au quotidien, mais un sauveur en cas d’urgence !

Et vous, quelles sont vos astuces pour une mise en beauté express ? 

AUSSIE chamboule ma routine capillaire !

Bonjour à tous =)

Ca y est, j’ai craqué. J’ai fait des infidélités à ma routine sans silicone (ici). Comme quand je descends un paquet de Doritos en plein régime, je suis passée par 4 phases. 1 : j’hésite (pendant une bonne minute). 2 : je craque. 3 : je culpabilise. Et 4 : je finis par me rassurer avec des « non mais attends on vit qu’une fois ». En l’occurence, je n’ai pas su résister à l’appel des sirènes australiennes. Enfin, des sirènes de luxe devrais-je dire. Parce que oui, le shampoing est à 7 euros chez Aussie. Quand même. Et pour peu qu’on achète le soin qui va bien avec, à 9 euros, on fait vite le calcul : et ouais, on aurait pu payer l’EDF du mois pour son studio à la place. C’est moche. Mais qu’on se le dise : j’aurais eu tort de ne pas craquer…

Au programme de cet article : un shampooing et un soin. Pour le shampooing, j’ai opté pour le Miracle Moist. Parce que quand j’hésite sur la nature du shampooing qu’il me faudrait, dans le doute j’en choisis toujours un pour cheveux secs. Ca peut pas faire de mal ! Et ce shampooing-ci tient ses promesses ! Plus de deux mois que je l’utilise et mes cheveux sont touuut doux. Plus souples aussi. Et ils sentent bon le bubble gum… MIAM ! (RDV ici pour plus de produits qui sentent le bonbon). Bien que le prix du bidon soit relativement élevé, il est en fait très économique. Autant vous dire que je suis de celles qui adooorent mettre THE dose de shampooing à chaque fois. Pour que ça lave mieux. Pour que ça mousse. Alors quand j’ai utilisé celui-ci pour la première fois, je n’ai pas failli à mes habitudes. Sauf que… on a frôlé le drame écologique : ambiance « soirée mousse » sous ma douche, j’ai vidé le ballon d’eau chaude. Tout ça pour dire qu’une noisette de shampooing suffit aaamplement pour mousser à souhait =)

THE révélation, c’est lui : le soin « 3 Minutes Miracle Reconstructor ». Jamais, Ô grand jamais, je n’ai testé un soin qui rendait mes cheveux aussi doux en si peu de temps (le coup des « 3 minutes », c’est pas que du marketing). Dès la première utilisation : wow! Déjà parce que son pouvoir démêlant est juste TOP (et en matière de noeuds, j’m’y connais). Ensuite parce qu’une fois séchés, mes cheveux sont doux, brillants… Beaux quoi ! Et pour celles qui se poseraient la question, ce soin ne fait pas régresser les cheveux plus vite. Mes shampooings restent toujours espacés de 3 jours. Petit bémol quand même, du côté du packaging : le système « stoppe goutte », hmmm… j’adhère pas. L’absence de bouchon, ça m’angoisse. Si je mets le flacon tête en bas, j’ai peur que le produit coule et de faire une glissade non-contrôlée dans ma douche. Non, dans le doute, je préfère retourner le bidon.

Verdict ? Ces produits sont aussi(e) dingues qu’on le dit ! (le jeu de mots, c’est cadeau). Mes cheveux ont l’air heureux. La magie du silicone, parabènes et autres sulfates. I know. Mais quand j’y pense, je me dis qu’après tout, les gens qui me croisent dans la rue ne se disent pas « mon Dieu c’est quoi tout ce silicone dans ses cheveux ! ». Bien que je sache que ce type de compo ne soit pas l’idéal, bien que je privilégie plutôt des produits « clean », j’ai parfois de vrais coups de coeur pour des produits comme ceux-ci. Libre à chacun d’être attentif aux compos. Ou pas. Chacun fait-fait-fait c’qui lui plaît-plaît-plaît. Mais je n’ai pas totalement vendu mon âme au diable : mon prochain shampooing à tester est lui, sans silicone. Et il sent bon la noix de coco. Je vous en dirai des nouvelles…